LES TRAVAUX

La station d'epuration

 Pour rappel, en 2013 le conseil municipal en place prenait la décision de lancer une étude pour réhabiliter la station d’épuration qui était en fin de vie et ne donnait plus satisfaction en terme d’assainissement.

Après deux années d’étude géré par le conseil municipal actuel et notre assistant Maitre d’ouvrage (Cad’en) ainsi que notre maitrise d’œuvre (IC eau), la reconstruction complète de la station par procédé dite BIODISQUE est validé et confié à la société COHIN ENVIRONNEMENT.

 


Les travaux de construction ont débuté en juillet 2016. Après environ 6 mois de travaux, la nouvelle station est mise en fonctionnement le 20 décembre 2016.  Après 15 mois de mise au point, réglages et quelques modifications, les essais de garantie ont eu lieu en mars 2018 et la réception définitive a été prononcée en mai 2018 par les services de la DDTM et de l’agence de l’eau. A ce jour, quelques réglages sont encore a réaliser afin d'obtenir des résultats satisfaisant.

 

Entretien et contrôle :

Afin de garantir, le bon fonctionnement de notre station et de répondre favorablement au niveau de rejet autorisé (contrôle obligatoire de nos rejets tous les 6 mois en entrée et en sortie), nous devons effectuer certains travaux de maintenance tel que :

 -Vidange de nos décanteurs à boue tous les 6 mois.

 -Nettoyage hebdomadaire des différents édifices (poste de collecte, dégrilleur, clarificateurs.)

 -Débouchage des pompes (due exclusivement à l’accumulation de lingettes de nettoyage)

Prix de M3:

Au vu de l'augmentation des coût de fonctionnement de la station d'épuration, Le conseil municipal a décidé de passer le coût du m3 facturé à 3.40 €.


les reseaux et l'eclairage public

Effacement des réseaux Route de la Sablière en 2015


 rue du Chasse Marée et rue Saint Fiacre en 2017.

Enfouissement des réseaux et mise en place d'un éclairage par LED pour un coût final de 50 101.11 € :

 - 16 146.17 € pour la rue Saint Fiacre

 - 33 954.94 € pour la rue du Chasse Marée,


En 2019,  un éclairage LED a été installé rue des Anémones, rue du Prieuré et route du Bois de la Motte et les armoires ont été modifiées permettant ainsi la suppression de deux armoires.


En 2020,


les acquisitions

En 2017, acquisition d'un nouveau tracteur et une rotofaucheuse pour un coût de 15 020 € et vente de l’ancien au prix de 750 €.

 

En 2016 et 2017,  remplacement des décorations de noël pour un coût total de 2 689.68 €.

 

En 2018, La cabane située à la station a été modifiée en abri bus par l’agent communal pour être installée auprès de l’école, en lieu et place des containers.

La haie a été enlevé par Monsieur le Maire et une dalle béton a été réalisée par l’agent communal pour combler l’endroit ou était situé la haie.

En raison des nuisances occasionnées, le Conseil Municipal a dû retirer l'abri-bus

En 2017, un radar pédagogique solaire mobile a été acheté pour un montant de 1980 € TTC  et  pour lequel la Préfecture a accordé une subvention de 500 €.

 

En 2018, rénovation deux portes  donnant sur le Presbytère et l'église ontt été remplacée et  une lasure a été réalisé sur la porte qui se situe à l’arrière du presbytère.

Ces travaux ont été réalisés par l’agent communal.



l’église et le cimetière

En 2016

En raison des demandes de plus en plus nombreuses pour l’achat de cases-urnes, le conseil municipal a décidé d’aménager un espace dans le cimetière et de voter de nouveaux tarifs pour ces nouvelles concessions.

 

 

 

Un columbarium pouvant accueillir 9 cases-urnes a été installé.

 

Le jardin du souvenir a été repensé : mise en place d’une délimitation de bordures en granit, pose d’un puits recouverts de galets blancs et installation d’une colonne permettant d’apposer le nom des défunts.

 

Un espace a été définit pour l’acquisition de concession cave-urne entre le jardin du souvenir et l’église.

 

Pour permettre aux visiteurs de se recueillir, un banc a également été installé.

 

 

 

 

Les nouveaux tarifs sont les suivants :

 

 

 

cave-urne : 50 € pour 30 ans

 

 75 € pour 50 ans

 

 

 

Case-urne : 500 € pour 30 ans

 

 700 € pour 50 ans

 

 

 

 

 


En 2017

Des travaux de rénovation du clocher ont été réalisé pour un montant de 7 457.70 € TTC.

Une subvention a été accordée par la Préfecture pour un montant de 1 710 €.

 

ACCESSIBILITE : Les élus ont prévu de créer une rampe d'accès, ce qui a nécessité le déplacement d'un candélabre.


En 2018

En 2018, afin d’éviter tous risques dues aux chutes de pierres, le Conseil Municipal a décidé d’installer des protections aux entrées de l’église.

En raison du risque de chute de la Croix, le clocher a dû être mis en sécurité. L’entreprise Biard Roy est intervenu en novembre pour retirer la croix.

Concernant le clocher de l’église, le haut de la croix sera restaurée (la partie basse sera neuve et refaite sur mesure afin de pouvoir assurer une fixation sur la partie du poinçon non dégradée.


En 2019

L’entreprise Biard-Roy a procédé à la mise en place de la nouvelle croix.

Le projet de mise en accessibilité de l’église consiste en la création d’un double accès :

 - pour les personnes valides, quelques marches seront créées,

 - pour les personnes à mobilités réduite une rampe avec palier de retournement sera construite

Une barrière deux vantaux aux normes PMR sera mise en place, et un chemin d’accès sera aménagé jusqu’à l’entrée de l’église avec la suppression des grés devant l’église.

Les travaux ont débuté en décembre 2019 et seront terminés vers la fin du 1er trimestre 2020.

 



la RENOVATION ENERGETIQUE

 à la salle polyvalente et à la mairie

Des devis ont été réalisés et des dossiers de demande de subvention ont été déposés auprès de la Région, de la Préfecture et du Département.

Le dernier accord de subvention a été obtenu en octobre 2016, permettant ainsi à la commune de percevoir le montant maximum subventionnable de 80 % .

A la salle polyvalente, l’entreprise FAR a procédé au changement des portes et fenêtres. L’entreprise LPE a installé un nouveau système de chauffage . Les convecteurs électriques ont été remplacé par des radiateurs à basse température et raccordé à chaudière fioul déjà en place.

A la mairie, l'isolation des combles a été faite par l’entreprise FAR et l'installation d'une régulation et d'une ventilation a été faite l’entreprise LPE.

Le coût total de ces travaux s’élève à 67 396.60 € TTC. Les demandes de versement des subventions sont en cours. Le Département a déjà versé une subvention de 13 789 €, La Préfecture a versé une première partie de la subvention pour un montant de 2942 € . La subvention de la Région et la seconde partie de la subvention seront perçue en 2018.


 

Suite à la rénovation énergétique de la mairie en 2018, il a été décidé de créer un espace dédié aux archives communales.

Un premier travail de classement des archives existantes, réalisé par la secrétaire de mairie, était indispensable.

Des plaques de plâtre ont été posés par l’agent communal en 2018 et du matériel d’archivage a été acheté pour un montant de  1 209.60 €.

En 2019, l’agent communal a réalisé des travaux de peinture dès le début du premier trimestre 2019 et a installé le mobilier d’archivage. Toutes les archives communales ont ensuite pu être transféré dans cet espace.


dans la cantine scolaire


En 2019, remplacement des portes et fenêtres en bois par des portes et fenêtres en aluminium identiques à celles installées dans la salle polyvalente.

En 2020, installation d'un nouveau système de chauffage avec la mise en place de radiateurs à basse température.


la DEFENSE EXTERIEURE CONTRE L'INCENDIE

En 2015, le syndicat d’adduction d’eau potable et assainissement de Grigneuseville a réalisé des travaux sur le réseau d’eau, Route du chasse Marée et rue du Prieuré.

 

Les réserves incendie n’étant actuellement pas aux normes, le Conseil municipal a souhaité profiter de ces travaux pour mettre en place cinq bouches incendies.

 

 

 


En 2020, le syndicat d’adduction d’eau potable et assainissement de Grigneuseville réalise des travaux sur le réseau d’eau, Hameau de Grosmesnil.

 

Aucune défense incendie étant installé dans cette zone, le Conseil municipal a souhaité profiter de ces travaux pour mettre en place une bouche incendie.